Programme IC+ 2018 – 2024

Des propositions concrètes dans notre programme pour Virton

1. Participation – Information – Eveil citoyen – Bonne gouvernance

PRIORITÉS

  • Informer davantage et faire participer les citoyens (publication, site internet plus performant)
  • Utilisation de Bettestreet (signalement des problèmes sur la voie publique pour une intervention rapides des services)
  • Budget participatif
  • Consultations populaires
  • Offrir aux citoyens, associations et entreprises d’alimenter certains espaces du site internet de la Ville

 

1 – Informer et faire participer la population

Le Citoyen est proche de l’échelon communal et de ses problématiques. C’est à ce niveau que se vivent plus concrètement certaines valeurs comme le civisme, l’engagement et la participation.
Le citoyen doit être informé et consulté. Il doit pouvoir participer plus amplement à la vie de la commune.
La démocratie actuelle est surtout représentative mais elle doit aussi être beaucoup plus participative.
Pour cela, la commune doit prendre des mesures concrètes en diffusant les informations, en créant des espaces participatifs et en sondant le citoyen pour mieux percevoir ses attentes.

A. Informer

  • Par un journal de référence (informations décisions) qui pourrait viser à être une publication pluraliste, ouverte aux associations et aux partis démocratiques représentés au conseil communal. L’ouverture aux autres formations politiques se fera lors d’un projet et/ou thème proposés comme une page de débat.
  • Par un site internet et une page Facebook performants (avec par exemple plan interactif de la ville, version simplifiée au départ d’un mobile, réseaux sociaux Facebook, Twitter …)
  • En continuant la publication des ordres du jour et des décisions du conseil communal. Les points des ordres du jour seraient suffisamment explicites pour une bonne information.
  • Vulgariser avec des termes adéquats le budget communal ainsi que le compte communal pour une meilleure compréhension de tous.
  • En continuant l’enregistrement et la retransmission des conseils communaux sur le site de la commune.
  • Publier le cadastre de tous les mandats communaux et les rémunérations qui y sont liées ainsi que le cadastre des associations qui reçoivent une subvention communale.
  • Placer des panneaux d’informations civiques.
  • Désignation d’un fonctionnaire chargé de la conception et de la réalisation de l’information pour toutes les autorités administratives dépendant de la commune (publication d’un document).
  • Rédaction d’une lettre d’information électronique à laquelle l’internaute peut s’abonner via le site internet de la commune.

B. Faire participer les citoyens

  • Attribution des mandats : autres qu’électifs. Certains mandats non électifs sont attribués par le conseil communal dans les sociétés de logement, d’institutions publiques et d’associations. Ceux-ci pourront être attribués en fonction des compétences à des non élus.
  • Utilisation de Betterstreet : cette application permet de signaler les problèmes sur la voie publique (dépôts divers et sauvages, voiries défectueuses, signalisations abîmées…) en déposant une photo sur la plateforme en question pour une intervention rapides des services communaux.
  • Droit d’interpellation
  • Budget participatif : consacrer une part du budget à des dépenses proposées par des associations (soit subsides, soit mise à disposition d’infrastructures)
  • Idées de projets : permettre aux citoyens de déposer des idées de projets qui concernent l’ensemble de la communauté.
  • Consultation populaire : Tout projet communal susceptible d’avoir un impact important sur la vie de nos concitoyens doit faire l’objet d’une démarche positive d’information et, si nécessaire, d’une consultation de la population de Virton. Les résultats de cette consultation seront discutés en séance du conseil communal.
  • Commissions communales et Conseils consultatifs : veiller au bon fonctionnement de ces organes qui pourront ainsi de manière constructive influer et orienter les décisions du Conseil communal.
  • Par exemple : Commission culturelle , commission sportive, commission des aînés, commission locale de développement rural , commission de rénovation urbaine, Commission consultative d’aménagement du territoire et de la mobilité, Commission environnement et nature , Commission de la consommation …
  • Offrir aux citoyens, associations et entreprises de participer à la gestion et d’alimenter certains espaces du site internet de la Ville : Annuaire, agenda, festivités d’associations etc.

C. Éveil Citoyen et Bonne gouvernance

  • Susciter des initiatives visant à promouvoir l’éducation à la citoyenneté responsable auprès des enfants et des jeunes.
  • Tout élu et administrateur d’une structure publique doit, au début de son mandat, se voir proposer une formation générale (droit communal, droit public, marchés publics, droit commercial) et ciblée (sur le secteur d’activité de la structure) lui permettant de s’acquitter au mieux de sa fonction.
  • Rationaliser certaines structures dans leurs fonctionnements et renforcer leur transparence.

2. Administration - Finances - Fiscalité - Patrimoine

PRIORITÉS

  • Maîtriser la pression fiscale
  • Mieux administrer les services communaux
  • Création d’une « Maison des Associations »
  • Continuer à objectiver les engagements du personnel
  • Rationaliser la gestion de certains bâtiments
  • Développer des guichets électroniques offrant un service permanent
  • Création de plateformes collaboratives numériques
  • Aides aux mouvements associatifs : continuer à moduler les subsides en fonction de critères objectifs réactualisés.

 

A. Modérer la fiscalité locale

L’adhésion à l’impôt est un des piliers du fonctionnement de la démocratie.
Celle-ci nécessite justice, confiance et respect envers les efforts financiers consentis par les citoyens au bénéfice de la collectivité.
Le Groupe IC affirme sa volonté de maîtriser la pression fiscale locale.
Tenant compte du contexte socio-économique global, l’impôt doit être simple, transparent et équitable, sans perdre de vue l’amélioration du bien-être de tous les habitants. Supprimer les taxes économiquement contre-productives.

  • Ouvrir la possibilité de partenariats publics et privés pour diminuer les dépenses d’investissement et ainsi limiter les charges de dette qui pèsent sur la fiscalité locale.
  • Encourager la fiscalité verte et les initiatives favorables à l’environnement
  • Supprimer certaines taxes pénalisantes pour le développement économique et commercial
  • Favoriser l’accès à la propriété par une détaxation temporaire des additionnels sur le précompte immobilier.

B. Administrer les services communaux de Virton

La commune est le niveau de pouvoir démocratique le plus proche du citoyen. Elle doit satisfaire ses besoins à travers des services de qualité.

  • Assurer un certain nombre de services, notamment administratifs, à la population : délivrance des documents d’identité, rédaction des actes de l’état civil, célébration de mariages, tenue des registres de population, délivrance de permis d’urbanisme ou d’environnement, etc.
  • Les responsabilités de la commune dans le domaine culturel, sportif et social lui imposent d’offrir certains services de manière compétente, équitable et professionnelle.
  • Poursuivre la restructuration des services communaux en suivant les audits. (Recommandation KPMG)
  • Achats : Optimaliser les synergies commune – CPAS en matière d’achats
et continuer à respecter règles d’achats éthiques et respectueuses des principes du développement durable.
  • Fusionner CPAS et commune en instaurant un nouveau mode fonctionnement : un directeur financier pour les deux institutions dès que la situation du service financier de la ville sera normalisée. Une gestion du personnel plus centralisée sera aussi envisagée.
  • Subsides : Désigner une personne chargée de la gestion des dossiers de subsidiation des projets communaux et de leur incidence sur les finances communales. La transparence des décisions en matière de subventionnement doit également être assurée.
  • Une décision très difficile pour notre groupe a été de suspendre l’aide aux associations. Nous y avons été contraints par les circonstances financières imprévues que traversait notre commune. Par ailleurs, nous pensons que le saupoudrage qui était de mise n’était pas la bonne méthode.
    Nous prévoyons donc de reprendre le soutien aux associations dans une formule rénovée et plus pertinente.
    Dès le début de la législature, nous rencontrerons les associations pour définir leurs besoins, leurs projets. Nous mettrons au point avec elle une nouvelle forme de partenariat avec la commune.
  • Aides aux mouvements associatifs : moduler les subsides en fonction de critères objectifs réactualisés sur base des projets spécifiques de ces associations.
  • Rationaliser la gestion des bâtiments par la Création d’une « Maison des associations » aux Vatelottes près de la bibliothèque communale, sur quatre plateaux à équiper à chaque niveau, d’une salle commune et de cellules privatives, accessibles aux PMR par un ascenseur. Cette maison serait isolée et chauffée par une seule chaudière bien régulée. Le financement serait possible par la vente de bâtiments 4 façades mal isolés, qui offrent peu d’espace utile.
  • Mise à disposition d’une structure pour les associations dans chaque village.
  • Dynamisation de la gestion du personnel
  • Continuer à objectiver toutes les conditions d’engagement et de promotion des agents (la compétence doit primer, présence de jurys impartiaux, neutralité politique des directeurs généraux et financiers)
  • Encourager et soutenir la formation
  • Renforcer et réserver une attention particulière à la motivation du personnel et à son bien-être au travail.
  • Continuer à moderniser les services :
  • Site Internet performant et sécurisé (accès à la majorité des formulaires et règlements , informations commerciales, l’utilisation d’applications, un bulletin d’information communal régulier , l’utilisation des réseaux sociaux, etc.
  • Développer un meilleur accueil (heures d’ouverture plus larges, service à domicile pour les personnes à mobilité réduite, et une meilleure accessibilité aux infrastructures locales
  • Développer des guichets électroniques offrant un service permanent et un guichet unique qui pourrait relayer les demandes administratives vers les services compétents.
  • Initier une simplification administrative étant donné la prolifération des formalités notamment dans le cadre d’organisations de manifestations. Ces exigences apportent une charge de travail trop conséquente aux organisateurs qui sont généralement des bénévoles.
  • Gestion des archives d’une commune, notamment en procédant à leur numérisation, et en faciliter l’accès aux citoyens, aux historiens et aux chercheurs.

C. Développement d’une smartcity

La révolution numérique est une réalité que les communes ne peuvent ignorer. Elle est un atout majeur et non une source de complexité. Tous les volets de la vie locale sont concernés (mobilité, information du citoyen, logistique, etc.). Les communes doivent prendre conscience de l’impact positif et de la simplification administrative que les outils numériques peuvent apporter dans la gestion quotidienne et dans les relations avec les citoyens.

Ces « smartcities » sont possibles dans un contexte où la fracture numérique est combattue, où une couverture 3G-4G est assurée sur l’ensemble du territoire et où la couverture WIFI est renforcée dans les espaces publics.

 

  • Combattre la fracture numérique : elle concerne les citoyens qui n’ont pas accès aux Technologies de l’Information et de la
  • Communication dont internet, pour de multiples raisons (raison technique, raison socio-économique, lorsque l’origine de la non utilisation de l’ICT provient du niveau d’éducation , du niveau de vie ou de son âge) . Certaines tranches de la population peuvent franchir le pas de leur utilisation plus facilement que d’autres en fonction de ce qu’on leur propose. Les personnes plus âgées, quant à elles, ne perçoivent pas toujours l’utilité de telles technologies . Rester accessible à tous est donc une priorité.
  • Lancer une application communale pour smartphone et tablette : information et interaction avec les autorités communales, par exemple, pour signaler des problèmes de propreté ou de stationnement…
  • Plateformes collaboratives numériques voire de SMS automatiques aux citoyens qui en font la demande (partages d’informations diverses sur la vie de la commune)
  • Maintenir la décision de transmission des conseils communaux via le site Internet de la commune. Mettre en place des brigades d’intervention rapides pour éliminer les dépôts clandestins. A cet égard, la possibilité pour les citoyens d’alerter les services compétents via les réseaux sociaux ou via une application communale facile d’utilisation doit être envisagée.
  • Renforcer l’éclairage en voirie et l’adapter par l’éclairage intelligent (déclenchement de l’éclairage suite à un mouvement)
  • Mettre en place des poubelles intelligentes alimentées par des panneaux solaires : qui signalent électroniquement leur taux de remplissage.
  • Consacrer, sur le site Internet de la commune et sur l’application, une ou plusieurs pages expliquant les services que l’économie collaborative peut rendre à l’échelon communal en veillant à ce qu’ils ne nuisent pas au commerce existant.
  • Mettre en place une surveillance du réseau de distribution d’eau avec des relevés de compteur à distance.
  • Susciter le covoiturage (onglet sur le site internet pour que les gens puissent s’inscrire et partager les véhicules)

D. Bien gérer le patrimoine immobilier de la commune

  • Valoriser le patrimoine architectural de la commune
  • Revoir le patrimoine par la vente des bâtiments qui coûtent trop chers et rationaliser la gestion de certains bâtiments par la
  • Création « Maison des associations » aux Vatelottes près de la bibliothèque communale.
  • Création de maisons de village qui ont pour but de favoriser le bien vivre ensemble, mais aussi d’assurer le maintien de services publics dans les villages.
  • Accompagner les nouveaux projets immobiliers
  • Recourir aux principes du développement durable

3. Commerce- Economie - Agriculture - Environnement et cadre de vie

PRIORITÉS

  • Préserver la vie commerciale pendant les travaux de la Place
  • Promouvoir les commerces de proximité et les circuits courts
  • Accès à la prime pour installation de café, restaurants, épicerie, boulangerie dans les villages.
  • Sensibiliser à l’environnement : en menant une politique de prévention
  • Mise en place des « poubelles intelligentes »
  • Proactivité de la commune dans les économies d’énergie grâce à l’isolation de ses bâtiments et une gestion centralisée des énergies.
  • Moduler l’offre et les durées de parking en fonction des besoins (familles, personnes âgées…)

 

1. Commerce et Économie

  • Développer le commerce et l’économie à Virton
  • L’approche en matière de développement économique et commercial doit être adaptée aux caractéristiques socio-économiques et démographiques de notre commune.
  • Le centre de Virton doit être revitalisé.
Les villages ont des besoins spécifiques.
  • Une fiscalité raisonnable, un environnement agréable, une mobilité réfléchie sont autant de facteurs qui influencent le dynamisme économique et commercial de notre commune.

A. Préserver la vie commerciale pendant les travaux de réfection de la place Nestor Outer

Après avoir fait les travaux en profondeur (canalisations, fibre optique …), nous maintiendrons le cap pour finaliser le projet de rénovation de la grand Place étendue au devant de l’hôtel de Ville.

B. Intensifier les démarches susceptibles de développer les commerces

  • Aides à l’installation dans les centres commerciaux (Virton, Ethe, Saint-Mard) comme dans les villages via des primes avec comme objectif de faire vivre ces centres et les villages par ces installations commerciales.
  • Rencontrer les propriétaires des « cellules vides » (via réduction du bail par ex un an, au lieu de 3-6 -9) de manière à promouvoir les commerces.
  • Amener le maximum d’activités au centre ville (comme ce fut le cas avec la piscine) en profitant de l’aménagement du site « Socolait » pour y installer une ou plusieurs moyennes surfaces de distribution (alternative à leur installation en périphérie).
  • Donner des avis socio-économiques défavorables à l’installation de moyennes surfaces de distribution en périphérie.
  • Action promotionnelle de la commune (piscine, commerçants …) afin d’attirer plus de monde au centre ville.
    Comment ? Par une meilleure visibilité sur le web en général, par une amélioration et une mise à jour plus régulière du site de la commune. Le site doit être un soutien incontournable des commerces en accord avec l’association commerciale.
  • Donner l’accès à la prime pour installation de cafés, restaurants, épiceries, boulangeries dans les villages. – Aider les commerçants à faire la promotion de leurs commerces sur internet par une action commune « Se lancer dans l’e-commerce »
  • Adapter la fiscalité locale pour qu’elle respecte mieux la volonté et le goût d’entreprendre. (Instaurer des zones franches au niveau de la fiscalité communale qui répondent au mieux aux besoins des secteurs pourvoyeurs d’emplois)
  • Développer les synergies entre les associations commerciales et les autres associations existantes, dans d’autres secteurs (culturel, économique, touristique)
  • Mettre en place un guichet d’information et d’aide (échevinat du commerce) pour les futurs entrepreneurs.
  • Adapter l’offre de parkings :
    – Places de parkings familles sécuritaires pour les familles avec des enfants en bas âges, puisque proches de l’entrée du magasin. Places adaptées par leur dimension aux difficultés de mobilité des femmes enceintes, et à la manipulation des coques et poussettes pour les jeunes enfants.
    – Parkings à vélos
  • Moduler l’offre et les durées de parking en fonction des besoins (familles, personnes âgées…)
  • Promouvoir le commerce de proximité et la diversité commerciale
  • Promouvoir et valoriser commercialement les produits locaux
    Soutenir l’émergence de commerces favorisant les circuits courts (abattoir, légumerie…) ainsi les pop-up stores (boutique éphémère)
  • Économie collaborative : 
Expliquer sur le site internet les services que l’économie collaborative peut rendre à l’échelon communal, par exemple : cultiver le jardin ou le potager, potagers partagés, prêts d’outils, baby-sitting, ventes de légumes, plats préparés par des particuliers, gardiennage d’animaux durant les vacances, etc.) .
  • Promouvoir l’économie circulaire en mettant à disposition des locaux communaux : « GIVE BOX » et de « REPAIR CAFE » spécialisés dans la réparation d’objets 
…

2. Environnement – Agriculture – Cadre de vie – Énergie

Au niveau Propreté :

  • Sensibiliser à l’environnement : en menant une politique de prévention (information brochures, campagne de propreté, opération « nettoyage de printemps » au niveau des encombrants avec publicité et sollicitation des habitants, informations dans les écoles, etc.) – Sensibiliser les élèves au respect de la nature et de la propreté dans les écoles : transformer les « jours blancs » en « jours verts.
  • Placer des poubelles en nombre suffisant aux endroits stratégiques (places, écoles, proximité des commerces, parcs, etc.) et les vider régulièrement.
  • Système d’intervention rapide pour éliminer les dépôts clandestins découverts
  • Lutter contre la dégradation du mobilier public
  • Assurer la propreté des voiries dans toutes les sections
  • Entretenir les lieux de convivialité (parcs, plaines de jeux, …)
  • Réhabilitation et sécurisation du Parc Foncin à Virton.
  • Assurer la constatation des infractions et le suivi des sanctions.

Environnement :

  • Adhésion au label cittaslow : label mondial dont l’objectif est le bien être des citoyens de la commune tout en luttant contre le réchauffement climatique et en préservant l’environnement.
  • Susciter et /ou organiser des événements autour du thème de l’écologie responsable.
  • Veiller à la concrétisation des annonces d’engagements de Burgo quant à ses investissements et à sa réduction des nuisances.
  • Participation à toute initiative de la « transition écologique ».
  • Renforcer le soutien communal aux agriculteurs et favoriser la diversification agricole,
  • Proactivité de la commune dans les économies d’énergie grâce à l’isolation de ses bâtiments et une gestion centralisée des énergies.
  • Soutenir les projets qui sont proposés dans le cadre de la Convention des Maires. (Convention fondée en 2008 en Europe a l’ambition de rassembler les collectivités locales qui se sont volontairement engagées à atteindre, voire dépasser les objectifs climatiques et énergétiques de l’UE)
  • Embellir le cadre de vie local : fleurissement des espaces communaux et des bâtiments, concours « façades fleuries », etc.
  • Bien- être animal 
 : Articuler localement la politique régionale et mettre en place les initiatives nécessaires à la protection des animaux au niveau communal et à la responsabilisation des propriétaires d’animaux domestiques.
  • Intervention d’un responsable énergie plan en matière d’économies d’énergie au niveau des bâtiments et logements communaux. Collaboration éventuelle avec autres communes.
  • Soutenir activement l’investissement du citoyen dans l’utilisation rationnelle de l’énergie (isolation, cogénération, chaudières performantes, pompes à chaleur, etc.)
  • Susciter l’installation d’un système de récupération de l’eau de pluie.
  • Favoriser le compostage individuel : Sensibilisation et conseil aux citoyens
  • Gestion centralisée des énergies.
  • Donner la possibilité de cultiver un potager sur un terrain communal à ceux qui n’ont pas de terrain (diviser la parcelle en petits potagers)
  • Inciter et encourager l’utilisation du parc à conteneur par un système de badge pour récompenser l’action citoyenne d’aller au parc (octroi d’une prime de fréquentation).
  • Création d’une maison à insecte pour sensibiliser les citoyens à la préservation de la biodiversité (collaboration avec les écoles)
  • Proposer des journées “environnement” dans les écoles pour sensibiliser les jeunes élèves.
  • Envisager la création d’un verger communal.

4. Enseignement - Petite enfance

PRIORITÉS

  • Promouvoir un enseignement de qualité
  • Encourager la communication et la collaboration entre les directions d’écoles.
  • Développer l’accueil extra-scolaire
  • Susciter la création de places d’accueil des enfants
  • Création d’une structure « Public-Privé » de soutien scolaire

 

A. Enseignement

L’enseignement doit rester une matière prioritaire pour les communes. Le rôle des écoles communales est d’abord l’apprentissage mais elles sont également un rôle déterminant en permettant une meilleure intégration sociale.
L’école doit rester cet ascenseur social qui permet à chacun, quelque soit son origine socio-culturelle, de s’épanouir et de trouver sa place dans la société.
C’est grâce à un enseignement de qualité, qui repose sur les compétences de base, sur la motivation et sur la compétence et conscience professionnelle des enseignants.

  1. En accord avec les programmes, mettre l’accent sur la maîtrise des fondamentaux (langue maternelle, lecture, écriture, langue étrangère…) et détecter les troubles de l’apprentissage.
  2. Apprendre à utiliser de manière responsable les nouvelles technologies en classe (éducation aux médias)
  3. Susciter et aider aux fonctionnements les différentes associations de parents.
  4. Susciter la création d’activités intergénérationnelles.
  5. Offrir aux élèves le plus tôt possible l’apprentissage d’une seconde langue.
  6. Aider à la création d’une structure « Public-Privé » de soutien scolaire.

B. Fonctionnement des écoles :

  1. Veiller à sécuriser davantage les abords des écoles.
  2. Cantines scolaires : veiller à suggérer le recours aux circuits courts et/ou biologiques.
  3. Lutter contre la pauvreté infantile dans le cadre du CPAS (risques de pauvreté et d’exclusion sociale) en milieu scolaire en créant une halte d’accueil visant à accompagner la parentalité.

C. Accueil extra –scolaire

  1. Mener une politique égalitaire et favoriser la collaboration avec les implantations scolaires présentes sur le territoire de la commune.
  2. Développer l’accueil extrascolaire : Accueil temps libre et collaborations entre écoles mais aussi avec les bibliothèques, les écoles de devoirs, les musées et les académies de musique, les clubs sportifs…
    – Encourager les initiatives visant à l’accueil, l’encadrement et l’épanouissement de l’enfant dans le cadre extrascolaire.

D. Petite enfance

  • Améliorer l’accueil de la petite enfance en augmentant le nombre de places et en essayant de mieux répondre aux besoins (accueil ponctuels, besoins des familles monoparentales ou familles nombreuses…)
  • Susciter si besoin la création de milieux d’accueil dans nos communes en mettant à disposition des locaux inoccupés dans des bâtiments publics voire dans des maisons de retraite pour renforcer le lien intergénérationnel.
  • Susciter la collaboration des entreprises, institutions privées et publiques et/ou le partenariat avec d’autres communes, pour la création de places d’accueil (crèches d’entreprises)
  • Susciter la collaboration voire le regroupement des crèches des écoles du centre dans le bâtiment des Vatelottes.

5. Culture

 

PRIORITÉ

  • Susciter la pratique gratuite des boîtes à livres dans nos villages et ville
    Susciter l’installation d’œuvres d’art dans les lieux publics
    Organisation de concerts estivaux gratuits dans les différentes entités
    Promouvoir l’organisation de spectacles pour le public scolaire

Notre objectif est la démocratisation de la culture en mettant en place des moyens pour y accéder, malgré les barrières matérielles, sociales et linguistiques rencontrées.

 

A. L‘accès à la culture

  • Sensibiliser les différents publics aux divers contenus culturels par une diversité d’offres.
  • Encourager les festivités et les événements culturels. Nouer des synergies entre associations culturelles, académie de musique, bibliothèques, musées et centres culturels par la commission culturelle.
  • Mutualiser les énergies et les moyens de diverses communes proches dans l’achat de matériel ou dans l’organisation d’expositions, d’activités musicales.
  • Susciter les initiatives culturelles dans nos villages et dans notre ville. Ne pas créer de « ghetto culturel » et veiller à ce que les initiatives communales soient aussi organisées dans nos villages en mettant à disposition du village un local pour les initiatives culturelles.
  • Création de structures d’accueil communes aux différentes associations dans chaque entité. (Avec présence d’animateurs les premiers mois).
  • Redynamiser la Commission Culturelle avec une plus grande représentativité de la diversité locale
  • Promouvoir l’organisation de spectacles pour le public scolaire sur la commune et favoriser le transport vers des spectacles organisés sur les communes avoisinantes
  • Utiliser à bon escient « l’article 27 » donnant accès aux lieux et spectacles culturels à des prix planchers financé par le CPAS qui profite exclusivement aux personnes précarisées.
  • Assurer l’accessibilité des lieux culturels pour les personnes porteuses d’un handicap ou à mobilité réduite
  • Organisation de concerts estivaux gratuits dans les différentes entités.
  • Organiser des rencontres sur les places publiques en mettant tables et chaises à disposition des artistes et en y invitant le public.
  • Soutenir les bibliothèques :
    – Conserver leur mission première : la mise à disposition et le prêt de livres par un budget fixe et conséquent.
    – Outil de formation, animations centrées sur le livre
    – Bibliothèque comme espace public mais aussi un lieu de vie et de socialisation par la mise en place spécifique de débat citoyen
    – La mise en place de partenariats avec les écoles et autres associations pour favoriser, l’apprentissage de la lecture et du goût de lire (collaborations écoles, bibliothèques, lieux culturels, associations…)
  • Veiller à assurer une offre culturelle adaptée à tous et aussi aux seniors : loisirs récréatifs et formatifs
  • Sensibilisation des jeunes au devoir de mémoire.
  • Susciter la pratique gratuite des boîtes à livres dans nos villages et ville
  • Veiller à la pérennité de « Cuest’art » qui permet aux artistes de se faire connaître et qui rend l’Art plus accessible auprès du grand public.
  • Faire participer la population en mettant en ligne après sélection et montage des petits films réalisés par des particuliers filmant, au moyen de leur GSM, les évènements culturels en les diffusant par le biais de la Commune.
  • Valoriser le patrimoine et le folklore : éléments centraux de l’attractivité touristique de la commune.
  • Susciter l’installation d’œuvres d’art dans les lieux publics, sous forme d’expositions temporaires ou d’installations définitives. Ces œuvres d’art proviendraient d’artistes locaux.
  • Favoriser le développement des musées de Virton et de Latour et apporter un soutien communal à leurs activités.
    Initier des systèmes de « passeport culturel » permettant de découvrir plusieurs lieux ou évènements

6. Sport - Santé

 

A. Sport

PRIORITÉS

  • Création d’un Centre Sportif Local
  • Apporter un soutien par tous les moyens possibles, aux bénévoles et volontaires des clubs sportifs
  • Rénovation et création de plaines de jeux sécurisées et gérées dans chaque entité
  1. Mettre en place une Commission sportive représentative de la riche diversité locale
  2. Création d’un Centre Sportif Local : demande de reconnaissance comme Centre sportif local en Fédération Wallonie-Bruxelles. Bénéficier ainsi de financement pour la prise en charge des agents chargés de la coordination et de la gestion d’un centre sportif local.
  3. Créer un poste de gestionnaire des infrastructures sportives, qui aurait diverses missions : un cadastre des espaces sportifs et des clubs, soutien aux clubs , recherche de partenariats publics ou privés, aides à la recherche de subsides et au développement des clubs.
    Ce gestionnaire pourrait également donner l’information de locaux disponibles pour la pratique des différents sports dans toutes les structures du territoire communal.
  4. Les activités sportives (la marche, la course, le jogging, le cyclisme, VTT, etc.) peuvent se pratiquer en tous lieux : dans les parcs, sur nos routes et pistes cyclables, dans nos bois, sur nos sentiers forestiers… Ces endroits doivent être éclairés, balisés et entretenus dans un souci de sécurité et de praticabilité pour tous.
  5. Apporter un soutien par tous les moyens possibles, aux bénévoles et volontaires qui font vivre nos clubs sportifs en engageant leur temps et leur argent.
  6. Maintenir la cérémonie annuelle du « mérite sportif ».
  7. Amélioration et rénovation des structures existantes d’assurer un accès pour les personnes à mobilité réduite et celles porteuses d’un handicap.
  8. Rénovation et création de plaines de jeux sécurisées et gérées dans chaque entité.
  9. Veiller à maintenir un équilibre entre les différentes disciplines sportives
  10. Organiser une Journée sport et santé (repas équilibré, sain et préparé avec des produits de producteurs locaux, mise en valeur des activités sportives de la commune)
  11. Assurer le suivi de la gestion de la piscine

 

B. Santé

PRIORITÉS

  • Création du service Proxi-Urgences sur Virton
  • Maintenir des soins de qualité et de proximité sur le site de Saint-Mard
  • Favoriser l’installation de médecins généralistes et de médecins spécialistes dont les consultations doivent être maintenues à Saint-Mard
  • Soutenir l’installation, à Habay, de tous les services de soins aigus de Bastogne, Libramont et Arlon, afin de disposer d’un véritable Centre Hospitalier Régional…plus proche… plus efficace…plus spécialisé…et moins coûteux.
  • Soutenir les infirmières, sages-femmes, dans l’organisation des soins à domicile

La commune joue un rôle majeur, notamment, en matière d’information, de prévention et de promotion de la santé. Elle peut aussi influer largement sur l’action de Vivalia.

  • Maintenir des soins de qualité et de proximité sur le site de Saint-Mard où sera regroupé un véritable pôle médical et d’accueil de la personne âgée (lit de convalescence et de revalidation, consultations spécialisées, proxi-urgences, véhicule d’intervention PIT, maison de repos et de soins , Psychiatrie, soins palliatifs)
  • Exiger de Vivalia la création du service « Proxi-Urgences » en priorité sur Virton.
  • Favoriser l’installation et la collaboration des médecins généralistes et des médecins spécialistes dont les consultations doivent être maintenues à Saint-Mard.
  • Soutenir l’installation, à Habay, de tous les services de soins aigus de Bastogne, Libramont et Arlon, afin de disposer d’un véritable Centre Hospitalier Régional…plus proche… plus efficace…plus spécialisé…et moins coûteux.
  • Favoriser la création sous forme « Public-Privé » de maisons médicales avec application du « Tiers-payant ».
  • Maintenir la médecine du travail sur Virton.
  • Soutenir les infirmières, sages-femmes, dans l’organisation des soins à domicile ;
  • Promouvoir une alimentation saine auprès de toutes les tranches de la population (exemples : maisons de retraite, collation dans les écoles, repas scolaires, repas dans les crèches à partir de produits locaux….)
  • Soutien aux campagnes des programmes de prévention pour en diminuer la consommation (tabac, alcool…)
  • Susciter la formation aux premiers secours (établissements scolaires …) poursuite de l’installation de défibrillateurs avec formation du personnel
  • Consacrer davantage de moyens à la promotion de la santé auprès de nos concitoyens et à l’amélioration de leurs conditions de vie avec une attention particulière auprès des personnes les plus vulnérables.

7. Tourisme

 

PRIORITÉS

  • Mise en œuvre du plan de redynamisation du site de Rabais
  • Persévérer dans l’entretien régulier des lieux de promenades
  • Collaborer avec nos clubs sportifs de haut niveau pour promouvoir notre ville et région

 

  • Création d’un site Internet regroupant les monuments et sites d’intérêt touristique, en collaboration avec maison du tourisme (fiches facilitant l’information en amont et application smartphone, tous deux multilingues)
  • Regrouper au sein de ce même site/application les gîtes, logements ruraux et Bed & Breakfast présents sur le territoire communal ainsi que leur capacité d’accueil.
  • Création d’audioguides à télécharger ou au sein même d’une application qui guideront les touristes.
  • Persévérer dans l’entretien régulier des promenades pour marcheurs, vététistes et cavaliers.
  • Mise en œuvre du plan de redynamisation du site de Rabais.
  • Intensifier le développement du tourisme : la piscine et le site de rabais redynamisé renforceraient l’attractivité économique et touristique.
  • Collaborer avec nos clubs sportifs de haut niveau pour promouvoir notre ville et région par une campagne de promotion lors de leurs déplacements.

8. Prévention - Sécurité - Mobilité

PRIORITÉS

  • Utilisation des radars préventifs et de caméras mobiles si nécessaire
  • Renforcer le rôle et la présence policière visible dans les rues
  • Favoriser la mobilité du centre ville par le reconditionnement de certains carrefours
  • L’aménagement d’un nouvel Hôtel de Police en plein centre-ville, et la centralisation des services administratifs amèneront pas moins de 110 emplois directs à Virton.
  • Inciter la participation de la population à l’enquête publique sur l’actualisation du plan communal de mobilité.
  • Développer les services de la Locomobile vers les villages
  • Favoriser l’usage de notre gare
  • Aménagement urbain à adapter pour favoriser la mobilité des vélos et vélos électriques

La sécurité, est un droit fondamental à assurer au quotidien en protégeant et en garantissant le respect des règles. Le bourgmestre a la responsabilité du maintien de l’ordre public sur le territoire de la commune. Sous son autorité et celle du Collège de police, les policiers exercent leurs missions répressives et préventives.

 

1. Assurer la sécurité dans l’ensemble de la commune

 

A. Prévention

  • Poursuivre le programme d’amélioration du réseau d’éclairage public
  • Organiser des activités de sensibilisation à la lutte contre les assuétudes et les dangers d’internet par les services 
communaux de la jeunesse.
  • Renforcer les rôles et compétences de contrôle des gardiens de la paix qui ont des missions préventives essentielles (rappel de la règle, sécurité et protection des biens …)
  • Susciter le conseil individualisé gratuit en matière de prévention auprès des commerçants (mesures contre le vol à l’étalage etc.), des indépendants et des citoyens.
  • Informer par un document informatif et pédagogique les infractions visées par les sanctions administratives communales. Elles donnent la possibilité à la commune d’imposer une prestation citoyenne en guise de réparation du préjudice, et permettent de sanctionner les incivilités par un travail d’intérêt général presté dans un service communal.
  • Continuer à investir dans la formation des agents constatateurs.
  • Installer des caméras de surveillance dont le caractère préventif et dissuasif est avéré tout en garantissant la protection de la vie privée. 
Procéder à une évaluation du système en place.
  • La sécurité par les radars préventifs et par des caméras à des endroits spécifiques (Utilisation éventuelle de caméras mobiles)
  • L’aménagement d’un nouvel Hôtel de Police en plein centre-ville, et la centralisation des services administratifs amèneront pas moins de 110 emplois directs à Virton (avec parkings aménagés sur site).
    Ce souhait était depuis longtemps exprimé par la Police car il permettra également de sécuriser grandement le centre-ville
  • Mise en place de groupes de surveillance dans les quartiers qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche : « Les voisins surveillent »

B. Police

  • Renforcer le rôle et la présence policière visible dans les rues (appréciation et évaluation)
  • L’aménagement de La villa Ste Lucie comme nouveau siège de l’hôtel de police de la Zone devrait amener un climat plus sécurisant au sein de l’entité.

C. Justice et Équité

  • Promouvoir une prise de conscience de la civilité dans la commune par des actions ciblées diverses :
  • Explication des règles de base du civisme et du vivre ensemble
  • Application au quotidien et dans la vie communautaire du respect des autres et de l’environnement.
  • Une information sur les sanctions en cas de transgression de ces règles (SAC)

D. Sécurité routière – Mobilité

  • Favoriser la mobilité du centre ville par le reconditionnement de certains carrefours.
  • Établir un cadastre local des lieux accidentogènes et établir ensuite un plan d’investissement
  • Sécuriser les principales rues de toutes les sections.
  • Développer les services de la Locomobile vers les villages.
  • Favoriser l’usage de notre gare pour assurer la pérennité de l’offre renforcée d’un train toutes les heures vers Libramont et Athus en demandant le renforcement de la desserte des bus vers les Villages, le centre-ville et les zonings.
  • Evaluer et sécuriser davantage les lieux sensibles : usagers vulnérables (proximité écoles…)
  • Inciter la participation de la population à l’enquête publique sur l’actualisation du plan communal de mobilité.
  • Adapter la vitesse dans l’agglomération et développer les voies lentes à l’intérieur de Virton.
  • Etablir un meilleur partage des voiries communales entre les différents usagers et développer un réseau communal de voies lentes permettant de relier les différents villages et centre urbain (mobilité douce sécurisée : Poursuivre les connexions entre les voies lentes)
  • Accorder une attention particulière aux enfants, aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite
  • Aménagement urbain à adapter pour favoriser la mobilité des vélos et vélos électriques (nouveaux marquages au sol …)
  • Développer les priorités de sécurité routière dans les plans de mobilité communaux.
  • Prolonger l’action efficace des radars préventifs.

9. Action sociale (Politique sociale, CPAS...)

 

PRIORITÉS

  • La qualité de l’accueil et de l’orientation dite « de 1ère ligne » doit être une priorité au CPAS
  • Création de logements adaptés aux personnes âgées
  • Accompagner la parentalité et la réinsertion socioprofessionnelle des bénéficiaires CPAS

 

La mission de base du CPAS est de garantir à chacun de vivre dans les conditions respectueuses de la dignité humaine. D’autres missions sont présentes aujourd’hui : l’activation professionnelle des usagers, le développement de services à la population et la réalisation de projets d’action sociale.
L’encadrement du vieillissement est une réalité : le développement de services d’aide aux familles et aux personnes âgées et la gestion de maison de repos sont des priorités
Renforcer les synergies et les économies d’échelle entre les communes et les CPAS est nécessaire. La perspective d’un Directeur financier commun pourrait être envisagée.

 

  • La qualité de l’accueil et de l’orientation dite « de 1ère ligne » doit être une priorité au CPAS.
  • Sensibiliser les jeunes à entamer un service citoyen sur base volontaire.
  • Développer au mieux l’utilisation des « articles 60 » et les « articles 61 » : contrats de travail conclus entre le bénéficiaire d’un Revenu d’Intégration Sociale et le CPAS (article 60) ou un partenaire privé (article 61) comme employeur.
  • Accompagner la parentalité et la réinsertion socioprofessionnelle des bénéficiaires avec enfants, d’abord prioritairement en bas âge et les familles monoparentales.
  • Création de logements adaptés aux personnes âgées (intergénérationnels, co-locatifs, résidentiels, …)
  • Soutenir le développement d’une offre de logements d’urgence de manière à garantir une solution de repli pour chaque citoyen.
  • Soutien à des initiatives citoyennes telles que la mise en place de frigos communautaires et de boîtes à livres.

10. Habitat - Logement

 

PRIORITÉS

  • Des logements ou habitats groupés pour des publics cibles dont les personnes âgées indépendantes
  • Dynamiser la politique de l’isolation du bâti

 

  • L’accès à la propriété pour tous
  • Un pourcentage de logements adaptables aux personnes handicapées dans les projets immobilier
  • Des logements ou habitats groupés pour des publics cibles dont les personnes âgées indépendantes
  • Dynamiser la politique de l’isolation du bâti. La commune a un rôle en termes d’information, voire d’incitation en la matière

11. Vivre ensemble (Jeunesse - Ainés - Citoyens...)

 

La commune favorise cette capacité des habitants à partager harmonieusement leur lieu de vie dans un environnement de diversité sociale et culturelle. Cela repose sur le respect mutuel, le pluralisme des opinions, le respect de la dignité humaine et de la diversité culturelle, en créant des interactions ouvertes entre citoyens.
La commune doit pouvoir offrir une place et une qualité de vie à chacun.
La gestion de la dimension sociale de la commune doit s’adapter aux changements sociétaux.

 

PRIORITÉS

  • Lutter contre l’exclusion des aînés en favorisant les activités intergénérationnelles
  • Soutenir et accompagner le travail entrepris au sein de la Maison des Jeunes de Virton
  • Assurer aux personnes à mobilité réduite l’accessibilité à tous les lieux publics
  • Améliorer l’accueil des étrangers en les accompagnant dans leur parcours d’intégration

 

A. Les aînés

  1. Mener une politique volontariste visant à aider les familles pour le maintien à domicile des aînés le plus longtemps possible (aides familiales, repas à domiciles…)
  2. Favoriser l’habitat alternatif et intergénérationnel avec comme objectif la conservation de l’autonomie pour les ainés. Les autres classes d’âges sont aussi concernées par cet habitat car les relations entre les générations concernent tout le monde.
  3. Maintenir un contact régulier entre la Ville et les institutions (homes et centres de jour) de la région.
  4. Lutter contre l’exclusion des aînés en favorisant les activités intergénérationnelles : visites de musées, ateliers créatifs, … en visant aussi une sensibilisation des jeunes au devoir de mémoire.
  5. Adhérer au programme de l’OMS visant à favoriser la vie des seniors (l’habitat, le transport, l’inclusion et la participation sociale, le soutien communautaire, la santé). Envisager une politique des seniors et un plan d’action, sur base de besoins.

B. Les jeunes

  1. Communiquer : veiller à avoir un contact régulier avec les jeunes. Les intéresser à la vie politique locale
par des sujets qui les concernent.
  2. Soutenir et accompagner le travail entrepris au sein de la Maison des Jeunes de Virton. Celle-ci s’inscrit dans une démarche d’éducation permanente en étant un lieu d’accueil, de créativité, d’expression et de participation.
  3. Soutenir les mouvements de jeunesse dans l’apprentissage du vivre ensemble, dans la découverte et le respect de la nature et dans la mise en place d’un travail d’équipe.
  4. Encourager les initiatives qui mettent en place des lieux et des moments de rencontre permettant aux jeunes de mieux se comprendre.

C. Les enfants

  1. Continuer à améliorer l’accueil de la petite enfance
  2. Continuer à développer l’accueil extrascolaire

D. Les personnes handicapées

  1. Assurer aux personnes à mobilité réduite l’accessibilité à tous les lieux publics et veiller à mieux renseigner cette accessibilité.

E. Les personnes en difficulté

  1. Dans un objectif d’égalité des chances, fournir un véritable accompagnement aux allocataires sociaux, plutôt que de les assister structurellement
  2. Lutter contre les violences conjugales (sensibiliser, accompagner, …)

F. L’interculturalité

  1. Améliorer l’accueil des étrangers en les accompagnant dans leur parcours d’intégration.
  2. Favoriser et encourager les événements culturels et les lieux de rencontre dans nos quartiers (villages ) qui permettent un échange et une réelle rencontre avec les autres cultures.
  3. Interdire le port des signes convictionnels ostentatoires dans les services publics, dans l‘administration et dans les écoles communales.

Contactez-nous !

Consentement

3 + 11 =

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de votre consentement à l’utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consultez notre politique de confidentialité.